Aller au contenu

IMMUNO-INFLAMMATION

Corriger les dysfonctionnements du système immunitaire

Les maladies auto-immunes se caractérisent par une réponse inadaptée du système immunitaire qui se retourne contre les propres tissus ou organes du patient. Elles touchent environ 5 à 8 % de la population mondiale1.

Leur origine peut provenir de plusieurs facteurs, variables selon les patients, au sein d’une même pathologie. Mettre à disposition des patients des solutions thérapeutiques innovantes devient alors un défi pour l’industrie pharmaceutique.

Chez Servier, nous développons des thérapies ciblées pour corriger la réponse immunitaire inappropriée.  Cela peut être :

  • en visant une protéine impliquée dans la pathologie, comme le récepteur de l’interleukine 7 dans le syndrome de Sjögren ;
  • en ciblant divers mécanismes adaptatifs du système immunitaire qui pourraient arrêter la production d’auto-anticorps à l’origine de la maladie.de l’immunité innée permettant d’empêcher la production d’anticorps responsables de la maladie.

Des modalités thérapeutiques ciblées

Nous concentrons nos recherches sur des modalités thérapeutiques permettant une approche ciblée sur les mécanismes pathologiques sous-jacents aux maladies auto-immunes, notamment les anticorps monoclonaux. Ce sont des anticorps thérapeutiques, spécifiquement sélectionnés et conçus pour se lier et modifier l’activité de cibles connues pour être impliquées dans la maladie.

Photo de deux chercheuses

Évolution récente parmi les approches de la médecine de précision en Recherche et Développement, les oligonucléotides antisens (ASO) ont tenu leur promesse de révolutionner le traitement de maladies particulièrement rares d’origine génétique.

Découvrir nos projets de développement en immuno-inflammation

Pour les patients

Comprendre le syndrome de Sjögren, maladie auto-immune

Le syndrome de Sjögren, est la deuxième maladie auto-immune la plus fréquente après la polyarthrite rhumatoïde. Lié à un dysfonctionnement du système immunitaire, le syndrome de Sjögren se traduit le plus souvent par une sécheresse buccale et oculaire à laquelle s’associent des douleurs articulaires et une fatigue prolongée. Dans un tiers des cas, elle affecte également d’autres organes majeurs tels que les poumons, les reins, le système nerveux périphérique… Il n’existe actuellement aucun remède pour la maladie elle-même. Les thérapies existantes reposent sur le traitement de ses symptômes.

Photo d'une patient souffrant du syndrome de Sjögren
Couverture vidéo de sensibilisation du syndrome de Sjögren
Couverture vidéo de sensibilisation du syndrome de Sjögren
Couverture vidéo de sensibilisation du syndrome de Sjögren
Couverture vidéo de sensibilisation du syndrome de Sjögren

Vous avez une question ?

Vous souhaitez nous signaler un effet indésirable ?
Rendez-vous sur notre section Pharmacovigilance.

[1] Organisation mondiale de la santé