Aller au contenu
Retourner aux actualités

Journée mondiale anti-contrefaçon : Servier en première ligne pour la sécurité des patients

Ce 9 juin se tient la Journée mondiale anti-contrefaçon, destinée à sensibiliser le grand public aux conséquences de la contrefaçon. Historiquement engagé dans ce combat de chaque instant, Servier se veut plus que jamais mobilisé pour enrayer un fléau qui prend de l’ampleur année après année, qui touche l’ensemble des pays et n’épargne aucune aire thérapeutique.

La lutte contre le trafic de faux médicaments constitue une priorité de santé publique internationale. Pour les patients souffrant d’une maladie grave, se soigner avec des médicaments falsifiés entraîne une prise de risque importante.

En 2020, la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 n’a fait qu’aggraver une situation déjà préoccupante, comme en témoignent les premières saisies de faux vaccins.

Témoignage

« La contrefaçon connaît une recrudescence avec le contexte du coronavirus et des variants. Dès le début de la pandémie, les contrefacteurs n’ont pas perdu de temps pour exploiter les peurs de chacun. Les offres de supposés vaccins, traitements, tests ou dispositifs médicaux ont proliféré sur Internet et les réseaux sociaux. Ainsi, en partenariat avec Ipsen, Sanofi, l’association Youth Internet Governance Forum et ASOP, nous avons lancé en 2020 la campagne mondiale We rely on you, we rely on youth destinée à sensibiliser les jeunes sur les dangers des médicaments falsifiés avec des résultats convaincants en termes d’engagement. »

Catherine Boudot, Directrice Marques et Lutte contre la Falsification chez Servier

Les actions anti-contrefaçon de Servier en vidéo

Couverture de la vidéo sur nos actions contre la contrefaçon

Véritable menace de santé publique et risque sanitaire pour les patients, la lutte contre les faux médicaments, est un engagement de Servier depuis plus de 15 ans, en termes de détection et de prévention et surtout de collaboration. Le Groupe travaille avec un réseau de contacts externes en privilégiant la coopération avec les autorités douanières, de police et de santé et les actions conjointes avec les autres laboratoires pharmaceutiques, notamment à travers des associations comme l’EFPIA, PSI et le G5 Santé (en France). Servier conduit également des surveillances de marché dans les pays les plus exposés.

Témoignage

« En interne, il s’agit d’unir les efforts de tous les acteurs internes concernés par le sujet : Industrie, Affaires Règlementaires, Qualité, Experts analytiques, sont ainsi tous réunis dans un groupe de travail transversal. Et dans chaque filiale, un relais local est en charge de la lutte contre les produits falsifiés. Nous avons tous un rôle à jouer contre le crime pharmaceutique et devons poursuivre nos efforts pour endiguer ce fléau. »

Catherine Boudot, Directrice Marques et Lutte contre la Falsification chez Servier

Repères

Un patient achetant ses médicaments sur internet a environ une chance sur deux de tomber sur un faux. (Source : OMS)

Dans les pays en développement, 1 médicament sur 10 est de qualité inférieure ou falsifié (Source : OMS)

4,4 millions d’unités de médicaments contrefaits saisis en 2020 par Interpol lors d’une vaste opération internationale

96 % des pharmacies en ligne sont illicites au niveau mondial (Source :  LegitScript –2016).

Découvrir les engagements Servier

Nos engagements