Hypertension : Servier lance une nouvelle édition de sa campagne de sensibilisation grand public « Because I Say So »

03/09/2020

Ce 3 septembre, Servier lance dans plus de 40 pays, en partenariat avec la Société internationale d’hypertension (ISH), une nouvelle édition de « Because I Say So » (BISS), une campagne mondiale de sensibilisation grand public sur l’importance de prendre chaque jour son traitement antihypertenseur et de suivre les conseils de son médecin.

 

« Cette nouvelle campagne, réalisée en collaboration avec la Société Internationale d’Hypertension, vise à sensibiliser aux graves conséquences de la non-observance du traitement antihypertenseur, connue pour être l’une des raisons du faible taux de contrôle de la pression artérielle dans la population hypertendue. » souligne David Pédelabat-Lartigau, Directeur Marketing hypertension chez Servier.

 

Dite « silencieuse », car souvent asymptomatique, c’est-à-dire elle qu’elle ne présente aucun symptôme ni signe particulier, l’hypertension peut entraîner de graves maladies cardiovasculaires (infarctus ou AVC). Cette absence de symptôme fait que la plupart des patients ne sont pas diagnostiqués et lorsqu’ils sont traités, plus de la moitié arrête leur traitement avant 12 mois.

 

Lancée en 2018, la première campagne Because I Say So était destinée à sensibiliser le grand public sur l’importance de mesurer la pression artérielle et inciter un nombre croissant de personnes à faire vérifier leur pression artérielle. Lors de la seconde édition en 2019, la campagne a touché plus de 150 millions de personnes dans 70 pays.

 

Quelques chiffres

    • L’hypertension est responsable de 10 millions de décès par an dans le monde 1
    • 1ère cause de morbi-mortalité dans le monde (mort due à une maladie)
    • Plus d’1/3 des hypertendus traités arrêtent leur traitement après seulement 6 mois 2
    • La mauvaise observance du traitement antihypertenseur majore de 30 % le risque d’événement cardiovasculaire 3
    • Servier engagé dans l’hypertension depuis plus de 50 ans

 

 

Le saviez-vous ?

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, le nombre de personnes souffrant de maladies chroniques, comme l’hypertension, ayant arrêté leur traitement a augmenté de manière significative. En Europe, près de 10 %* de ces patients ont arrêté leur traitement au cours des mois de pic de l’épidémie.

*Enquête Carenity, mai 2020 (Europe et États-Unis)

 

 

Lire le communiqué de presse

Découvrir la campagne Because I Say So

En savoir plus sur l’ISH

L’hypertension artérielle : un fléau silencieux

 

1 World Health Organization

2 Chowdhury R et al. Eur Heart J. 2013;34(38):2940-2948

3 Bohm M et al. Am Heart J. 2013;166:306-314.e7