COVID-19 : Servier soutient la plus grande initiative de recherche européenne visant à accélérer le développement d’un traitement thérapeutique

18/08/2020

CARE (pour Corona Accelerated R&D in Europe), un nouveau consortium soutenu par l’Initiative européenne pour les médicaments innovants (IMI) vient d’être officiellement lancé. CARE est dédié à la découverte et au développement de traitements pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Ce projet de cinq ans, doté d’un investissement de 77,7 millions d’euros, rassemble pas moins de 37 partenaires – des institutions de recherche et des entreprises pharmaceutiques, dont Servier.

 

Antoine Bril, Directeur scientifique Affaires Publiques de Servier, évoque le projet CARE et la contribution de Servier.

Quelle est l’ambition de l’initiative CARE ?

Antoine Bril : CARE vise à identifier des thérapies efficaces dans la lutte contre le COVID-19 et à développer de nouveaux médicaments et anticorps spécialement conçus pour lutter contre le virus du SRAS-CoV-2. Au-delà de l’urgence de réorienter les thérapies existantes en tant que réponse potentielle immédiate, CARE s’engage à comprendre la maladie sur le long terme et à développer des thérapies pour les futures menaces de coronavirus.

 

Comment ce consortium fonctionne-t-il ?

A.B. : Dans le cadre de l’IMI, CARE réunit les meilleures équipes scientifiques européennes de 37 organisations de recherche de renommée mondiale, publiques et privées, ainsi que des partenaires américains et chinois, afin d’accélérer la découverte de thérapies pour les patients atteints de COVID-19 en Europe et dans le monde. Le consortium repose sur trois actions : le repositionnement des médicaments, par le criblage et le profilage de bibliothèques de composés fournies par des partenaires comme Servier, dans le but de faire progresser rapidement des candidats-médicaments vers des stades avancés d’essais cliniques ; la découverte de petites molécules nouvelles, basée sur le criblage et le profilage in silico de composés candidats contre le SRAS-CoV2 ; et la découverte d’anticorps neutralisants pour le virus.

 

Comment Servier soutient-il CARE ?

A.B. : Servier fournit des composés pour les essais précliniques et cliniques, afin de contribuer au développement d’une réponse d’urgence contre le COVID-19, et un ensemble diversifié de petites molécules candidates issues de ses chimiothèques dans le cadre de la stratégie à long terme de lutte contre les coronavirus. Servier apporte également son expertise des phases d’optimisation de candidats-médicaments et de recherche préclinique. Engagés dans le progrès thérapeutique au bénéfice des patients, nous sommes fiers de faire partie d’un réseau aussi efficace de laboratoires, de centres cliniques, de dépôts de données, qui fait office de véritable hub d’expertises sur le coronavirus en Europe.

Lire le communiqué de presse

Pour en savoir plus sur l’IMI : https://www.imi.europa.eu