Servier Pays-Bas se mobilise pour le don de cellules souches

04/07/2018

Emues par le témoignage d’une patiente atteinte d’un lymphome non hodgkinien, les équipes néerlandaises se sont mobilisées.

 

Un patient atteint de leucémie ou d’une grave maladie du sang peut être guéri en recevant des cellules souches d’un donneur en bonne santé. Pourtant, aujourd’hui encore, il est extrêmement difficile de trouver à temps un donneur adapté à chaque patient : au sein de la famille du patient, la probabilité de n’est que de 30%. Pour guérir un maximum de patients, il faut donc multiplier le nombre de donneurs.

 

 

C’est le témoignage de Cherie, une jeune femme ayant survécu à un lymphome non hodgkinien, qui a donné envie aux équipes de Servier Pays-Bas de se mobiliser pour cette cause. Grâce à son intervention, les collaborateurs ont pris conscience du fait que le don de cellules souches pouvait sauver des vies. La fondation néerlandaise de don de cellules souches, Matchis, est ensuite venue expliquer le fonctionnement du don. Un simple prélèvement à l’intérieur de la bouche suffit à identifier une éventuelle compatibilité.

Résultat, 70% du personnel néerlandais de Servier éligible au don s’est porté volontaire pour devenir un donneur potentiel. Une belle cause, parfaitement en ligne avec notre approche Patient IN, qui consiste à répondre aux besoins réels du patient.

Pour Des Murphy, directeur général de Servier Pays-Bas, “cette initiative prouve que l’écoute des patients peut mener à des actions ayant un impact direct sur leur vie. Cela renforce également notre motivation à développer et à lancer de nouveaux traitements pour les troubles hématologiques “.