fbpx
close read more
Actualité

Servier, un acteur clé du secteur pharmaceutique en Russie

27/04/2014

Servier, un acteur clé du secteur pharmaceutique en Russie

Leader sur le marché des médicaments de prescription en Russie, Servier est présent dans le pays depuis plus de 30 ans et a continué d’y étendre son activité en ouvrant un site de production en 2007 à Sophyno.

Après le Canada, la Chine et le Brésil, le Président de Servier Olivier Laureau poursuit sa revue des principales implantations du Groupe dans le monde en visitant en avril 2015 les différentes implantations du Groupe Servier en Russie.

 

SERVIER, UN PARTENAIRE DE LA SANTÉ EN RUSSIE DEPUIS PLUS DE 30 ANS

C’est sous l’impulsion du Docteur Jacques Servier que les laboratoires Servier signent leur premier contrat de partenariat de recherche avec des centres de recherche clinique russes dès 1984. Ces premiers partenariats s’inscrivent dans la continuité des collaborations mises en place dans le domaine de la santé au début des années 1980 entre la France et la Russie, et plus précisément entre l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) et les centres de recherche russes. Puis c’est en 1992 qu’est créée la première filiale du Groupe en Russie, ZAO Servier.

Lors de la crise financière qui touche la Russie à la fin des années 1990, Servier fait le choix de conserver ses activités dans le pays en maintenant tous les emplois, renforçant ainsi son engagement.

Outre son activité de promotion et de formation au sein de sa filiale, Servier développe ses ambitions en matière de recherche en Russie en ouvrant un Centre International de Recherche Thérapeutique (CIRT) dès 1999. Ce centre de recherche permet, en collaboration avec les plus grands centres de recherches russes, de mettre en place et de suivre de nombreuses études cliniques permettant ainsi l’enregistrement de ses médicaments auprès des autorités de santé.

En 2007, Servier étend son développement en Russie en ouvrant à Sophyno, dans la région de Moscou, le site de production Servier Rus. Celui-ci assure aujourd’hui 85 % des besoins en médicaments Servier du marché russe.

 

LES IMPLANTATIONS DU GROUPE SERVIER EN RUSSIE

Le Groupe Servier bénéficie aujourd’hui d’une large implantation en Russie avec plus de 1 200 collaborateurs.

Servier dispose d’une filiale ZAO Servier, d’un Centre International de Recherche thérapeutique et d’un centre de production. EGIS, filiale hongroise de Servier spécialisée dans les génériques est également présente sur le marché russe.

ZAO Servier

1re filiale internationale en 2014, ZAO Servier est leader sur le marché privé des médicaments de prescriptions en Russie et a contribué au chiffre d’affaires du Groupe à hauteur de 10 %. Servier est également le laboratoire leader du pays dans le domaine cardiovasculaire et l’ensemble de ses activités couvrent plus de 75 % du territoire de la fédération russe.

 

Servier Rus, le site de production de Servier Russie

Inauguré en 2007, le site de production de Servier se situe à Sophyno, à une cinquantaine de kilomètres de Moscou et mène des activités de fabrication et de conditionnement. Ce site est positionné comme ayant un très haut niveau de qualité, avec un niveau d’exigence égal aux normes européennes. Cette exigence en qualité suscite aujourd’hui l’intérêt d’autres entreprises qui souhaitent pouvoir bénéficier du savoir-faire Servier en confiant à Servier Rus la production de certains de leurs médicaments.

Pour l’ensemble de ses implantations, Servier tient à mettre en avant l’humain et cherche à « favoriser l’épanouissement de chacun dans et par son entreprise ». Outre les bonnes conditions de travail sur le site, Servier accompagne ses collaborateurs dans le développement de leur carrière. En conséquent, Servier Rus emploie actuellement 161 personnes et le turnover de Servier Rus n’est que de 3 % dans un marché du travail russe où le chômage est de 0,4 % et le turnover moyen du pays est de 25 %.

Avec ces conditions de travail favorables, cette réussite s’explique en partie par des recrutements locaux, mais surtout par le fort développement de la culture d’entreprise grâce à des formations régulières, la diversité des métiers proposés, les perspectives d’évolution et la multiplication d’évènements locaux qui impliquent chacun dans la vie de l’entreprise.

 

EGIS, filiale hongroise de Servier spécialisée dans les génériques est présente en Russie

Créée en 1913 à Budapest, EGIS possède depuis 1999 un bureau de représentation en Russie et plusieurs bureaux régionaux. Entré au capital d’EGIS en 1995, Servier est depuis 2013 le seul actionnaire de l’entreprise. EGIS exporte ses médicaments en Russie depuis 1948 et la Russie est son premier marché.

Reconnu dans le secteur pour la qualité de la production de ses génériques, EGIS intervient en Russie dans différents domaines thérapeutiques comme le cardiovasculaire, le système nerveux central et système respiratoire, et s’ouvre ces dernières années à de nouveaux domaines comme l’oncologie et la gastroentérologie.

LA SANTÉ, UN SECTEUR EN PLEIN ESSOR EN RUSSIE

 

Les plans « Santé 2020 » et « Pharma 2020 »

Entre 2014 et 2020, deux projets d’envergure vont soutenir le développement du secteur de la santé en Russie : Les plans « Santé 2020 » et « Pharma 2020 ».

Les ministères russes de la santé d’un côté, et de l’industrie et du commerce ont annoncé conjointement la mise en place de plans visant à développer et améliorer l’accès de la population à la santé, mais aussi de favoriser les productions russes dans le domaine de l’industrie pharmaceutique. Le statut russe de la filiale de production Servier Rus permettra ainsi à Servier de participer à l’essor du secteur pharmaceutique en Russie.

La création de l’Union Economique Eurasienne (UEE) en 2015

Suite à la dissolution de la Communauté économique eurasiatique (CEEA) en octobre 2014, la Biélorussie, le Kazakhstan et la Russie décident de créer l’UEE, avec la possibilité pour d’autres pays de rejoindre cette union. Semblable au modèle de l’UE, l’idée est de permettre une libre circulation des biens sur ces territoires.

Dans le domaine de la santé et des produits pharmaceutiques, ce marché commun représente une véritable opportunité. En effet, une centralisation des demandes d’autorisation de mise sur le marché (AMM) sous forme de reconnaissance mutuelle est envisagée dans la cadre de cette union. Ainsi, une AMM serait octroyée pour l’ensemble des pays membres si celle-ci est ou a déjà été délivrée dans l’un de ces pays.

L’équipe Servier Rus qui a accueilli Olivier Laureau lors de sa visite en Russie le 23 avril 2015

1re filiale du groupe Servier qui a contribué en 2014 à 10 % du chiffre d’affaires du groupe, les bons résultats de la filiale russe sont l’aboutissement d’un engagement fort en Russie depuis plus de 30 ans.

Avec une volonté de mettre au premier plan les valeurs humaines du groupe, Servier a fait le pari de miser sur l’épanouissement de ses collaborateurs, dans et par l’entreprise, pour devenir un acteur de santé incontournable en Russie.

Ce pari s’avère gagnant et se concrétise par l’emploi de plus de 1 200 collaborateurs en Russie pour le Groupe, une première place sur le marché des médicaments de prescription et une position de leader dans le domaine cardiovasculaire.

Aujourd’hui, ce sont ainsi 3 activités principales réalisées par Servier en Russie : la recherche clinique, la production et la promotion. Avec un Centre de Recherche Thérapeutique, un site de production et une activité de promotion pour ses médicaments princeps d’une part et génériques d’autre part qui couvrent 75 % du territoire de la fédération russe, Servier apporte aux patients russes des solutions thérapeutiques pour les maladies cardiovasculaires, les maladies du métabolisme, mais aussi en neuropsychiatrie, en rhumatologie et prochainement en oncologie.

Dernières actualités

Actualité
23/06/2022
Relever le défi de l’adhérence : une étude Servier présentée au congrès de l’ESH 2022 !
Actualité
15/06/2022
Angelo Paci rejoint Servier en qualité de Program Leader Oncologie & Immuno-Oncologie
Actualité
01/06/2022
Perception des entreprises pharmaceutiques par les associations de patients : Servier progresse !