Parkinson : une collaboration au bénéfice de l’accélération thérapeutique

02/09/2021

Servier privilégie une collaboration ouverte pour accélérer le développement de solutions thérapeutiques au bénéfice des patients. Exemple en vidéo avec le partenariat avec la biotech Oncodesign pour faire avancer la recherche dans la maladie de Parkinson.

Convaincu que le travail et le dialogue permanent entre acteurs de santé constituent le meilleur cadre pour une innovation rapide et tournée vers les besoins des patients, Servier continue d’élargir et de diversifier son réseau de partenaires en termes de R&D.

Un réseau international et pluridisciplinaire composé de structures académiques, de groupes pharmaceutiques et de biotech. Tous sont engagés aux côtés de Servier sur le long terme.

Initiée en mars 2019, la collaboration entre Servier et Oncodesign, une biotech française spécialisée en médecine de précision, porte sur la découverte d’inhibiteurs de la kinase LRRK2 et sur leur action comme agents thérapeutiques potentiels contre la maladie de Parkinson.

En juin 2021, Servier et Oncodesign ont annoncé la sélection d’un candidat médicament préclinique.

 

Découvrez en vidéo le partenariat de choix Servier – Oncodesign

 

 

Paris-Saclay, un écosystème intégré dédié à l’innovation

En choisissant le cluster de Paris-Saclay pour y implanter le futur Institut de Recherche et Développement Servier, le Groupe démontre son engagement en faveur d’une R&D ouverte et orientée vers la performance et l’excellence. Ce site qui regroupe déjà 15 % de la recherche française est classé comme l’un des huit pôles d’innovation les plus importants du monde. À l’horizon 2023, les 1 500 chercheurs Servier bénéficieront d’un environnement propice aux synergies.

 

 

En savoir plus sur le partenariat avec Oncodesign

En savoir plus sur la maladie de Parkinson