Parkinson : Servier et Oncodesign valident en avance une première étape majeure de leur partenariat

17/02/2020

Servier et Oncodesign, une société biopharmaceutique française spécialisée en médecine de précision, collaborent depuis mars dernier sur un programme de recherche et de développement d’un ou plusieurs potentiels candidats-médicaments contre la maladie de Parkinson.

Les deux sociétés annoncent aujourd’hui avoir atteint avec de l’avance une première étape importante du programme, l’inhibition de la kinase LRRK2 montrant un fort potentiel dans le traitement de la maladie.

« Les résultats ont été obtenus plus tôt que prévu, ce qui nous a permis d’atteindre cette première étape avec plusieurs mois d’avance », a annoncé Philippe Genne, le PDG et fondateur d’Oncodesign. « Nous sommes très fiers de cette collaboration fructueuse avec Servier. »

Ce partenariat de recherche porte sur les inhibiteurs de la kinase LRRK2 et leur action comme agents thérapeutiques potentiels contre la maladie de Parkinson. Il s’appuie sur l’expertise complémentaire de Servier et d’Oncodesign en matière de maladies neurodégénératives et d’inhibiteurs de kinases macrocycliques.

 

 

 

« Nous sommes très heureux des progrès rapides que nous avons réalisés avec Oncodesign dans le cadre de cette collaboration, avec une équipe conjointe très efficace et dynamique », poursuit Christophe Thurieau, Directeur général, Institut de Recherche Servier. « Nous espérons poursuivre sur cette lancée dans les années à venir pour atteindre notre objectif commun de développer un nouveau traitement pour les patients atteints de la maladie de Parkinson. »

La maladie de Parkinson, affection neurodégénérative, touche plus de 6 millions de personnes dans le monde.

Lire le communiqué de presse

En savoir plus sur la maladie de Parkinson