close read more

Nos 5 aires thérapeutiques

Pour découvrir de nouveaux traitements qui améliorent la vie des patients, Servier investit chaque année en moyenne `
un quart de son chiffre d’affaires (hors génériques) dans la R&D. Le Groupe concentre ses efforts de recherche et de
développement dans des domaines thérapeutiques où les besoins sont majeurs.

    Maladies immuno-inflammatoires

    10%

    des cas sont sévères et ne répondent
    à aucun traitement

    30 000

    patients atteints de sclérodermie
    systémique en Europe

    189 000

    patients atteints par la maladie de Sjögren,
    2e maladie auto-immune la plus fréquente.

    Les maladies immuno-inflammatoires se caractérisent par une réponse inadaptée du système immunitaire qui se retourne contre les propres tissus du patient.

    Servier focalise ses efforts de recherche et développement sur trois maladies auto‑immunes pour lesquelles le besoin médical est très fort : le lupus érythémateux disséminé, la sclérodermie et la maladie de Sjögren.

    Servier s’appuie sur plusieurs partenariats, par exemple avec OSE Immunotherapeutics dans la maladie de Sjögren et depuis 2018, avec ImmunoQure AG pour le développement d’un anticorps anti-interferon alpha dans le lupus. Par ailleurs, l’année 2019 a été marquée par la fin du recrutement des patients de l’étude clinique mondiale ROCCELLA (phase II) menée en collaboration avec Galapagos pour le traitement de l’arthrose du genou.