close read more

Nos 5 aires thérapeutiques

Pour découvrir de nouveaux traitements qui améliorent la vie des patients, Servier investit chaque année en moyenne `
un quart de son chiffre d’affaires (hors génériques) dans la R&D. Le Groupe concentre ses efforts de recherche et de
développement dans des domaines thérapeutiques où les besoins sont majeurs.

    Cancers

    Deuxième cause de mortalité dans le monde, le cancer continue sa progression. Au cours des 20 prochaines années, l’OMS estime à 22 millions le nombre de nouveaux cas par an.

    Face à l’ampleur des besoins thérapeutiques en oncologie, Servier a décidé de faire de la lutte contre les cancers une priorité : en 2021, l’oncologie devrait représenter la moitié de son budget global R&D. Les programmes de R&D en oncologie de Servier explorent deux voies majeures : l’apoptose et l’immuno-oncologie.

    L’apoptose est un mécanisme de mort programmée, auquel certaines cellules cancéreuses vont résister. L’approche thérapeutique de Servier consiste donc à développer des molécules cibles pour restaurer la capacité des cellules cancéreuses à mourir par apoptose. Servier a développé un pipeline avancé d’inhibiteurs BCL‑2 et MCL‑1, qui induisent l’apoptose dans les cellules cancéreuses et qui sont étudiés dans le cadre de travaux de recherches pré-cliniques et cliniques en cours. Ces travaux sont réalisés en collaboration avec Vernalis Research à Cambridge, Novartis, et les équipes du Walter and Eliza Hall Institute et du Alfred Hospital à Melbourne (Australie).

    L’immuno-oncologie est une approche révolutionnaire qui a pour objectif de stimuler le système immunitaire contre les cellules cancéreuses. Servier explore deux types d’approches innovantes : les anticorps monoclonaux (mono- ou bispécifiques) et les cellules CAR-Ts. Dans ce domaine, Servier continue à travailler sur UCART 19, la première thérapie cellulaire allogénique en développement clinique, développée en partenariat avec la biotech française Cellectis et la biotech américaine Allogene Therapeutics. Depuis 2017, le Groupe travaille avec Pieris sur le développement d’anticorps bispécifiques. En 2018/2019, le Groupe a également renforcé ses capacités d’innovation en immuno-oncologie suite aux partenariats signés avec Symphogen et avec Precision BioSciences.