Médecine de précision : Cap Digital et Medicen Paris Région s’associent à Oncodesign, Servier et Intersystems autour du projet Hu-PreciMED

19/09/2018

Porté par deux pôles orientés vers le numérique et le médical, le projet Hu-PreciMED mobilise plusieurs groupes industriels et plus de 45 entreprises innovantes, en vue de structurer la filière française de la médecine de précision et de gagner du temps dans l’émergence de nouvelles approches thérapeutiques et diagnostiques innovantes

 

Paris, le 18 septembre 2018 – Les deux pôles de compétitivité franciliens Medicen Paris Region et Cap Digital annoncent aujourd’hui la mobilisation de leur écosystème autour du projet Hu-PreciMED (Human Precision MEDicine) en vue de structurer la filière industrielle de la médecine de précision en France. Initié conjointement par les groupes Oncodesign, Servier et Intersystems, le projet Hu-PreciMED mobilise d’ores et déjà 45 entreprises innovantes du numérique et du médical. Il a pour objectif de rassembler tous les acteurs publics et privés travaillant dans le domaine de la médecine de précision et de les connecter efficacement aux données de santé des patients afin d’améliorer les thérapies et outils de diagnostic disponibles, mais également de développer de nouvelles approches de médecine prédictive et préventive ; le tout en s’appuyant sur les dernières avancées du Big Data et de l’intelligence artificielle.

 

La médecine de précision s’appuie sur l’analyse des caractéristiques moléculaires et génétiques pour permettre un traitement et un suivi individualisé ou personnalisé des patients. C’est un marché en plein essor au niveau mondial, qui devrait représenter 96 milliards de dollars en 2024. Il s’agit d’une orientation incontournable pour le développement de solutions thérapeutiques par l’industrie du médicament, et pour la prise en charge des patients. Pour développer cette filière, il est indispensable que les acteurs anticipent les évolutions scientifiques, technologiques, réglementaires, économiques, éthiques et numériques. La filière nécessite également un support à la génération de données patients et un accès facilité à ces données.

 

Le projet sera organisé autour de trois axes pilotés par chacun des trois coordinateurs. Intersystems s’occupera de l’axe « résolution des cibles », qui consiste à utiliser les données patients pour identifier des sous-groupes afin d’adapter les traitements ou faire apparaître de nouvelles cibles thérapeutiques. Servier prendra en charge l’axe « investigation de nouvelles molécules », les nouvelles cibles thérapeutiques permettent d’identifier des biomarqueurs et de créer et produire de nouveaux médicaments. Enfin, Oncodesign se concentrera sur le troisième axe autour du développement préclinique et clinique de nouveaux médicaments associés à l’utilisation de biomarqueurs. Pour mener ce projet, deux plateformes numériques devraient être mises en place, l’une pour l’intégration des données multi-sources et l’autre pour l’analyse des données.

 

Parmi les 45 organisations publiques et privées qui ont rejoint le projet, on note chez les partenaires académiques et cliniques l’AP-HP, les labex Transimmunom et Inflamex, le CHU de Lille et l’Institut des sciences du vivant Frédéric-Joliot – CEA.

 

Si toutes les aires thérapeutiques sont concernées à terme, la phase pilote se concentrera sur les maladies immuno-inflammatoires, qui affectent 5 à 7% de la population occidentale et pour lesquelles des cohortes de patients documentées existent ou peuvent être générées. L’objectif sera d’identifier les cibles les plus pertinentes et d’orienter les développements de nouveaux médicaments.

 

Le projet comporte en tout quatre phases. La première phase court jusqu’à janvier 2019 et porte sur la conception et la construction du projet. Entre 2019 et 2020, les coordinateurs prévoient de développer et d’organiser la filière, avant de passer à une phase de pérennisation entre 2020 et 2023, portant plus sur l’aspect économique. Enfin, la dernière phase en 2022 et 2023 permettra d’élargir les pathologies concernées et la couverture géographique avec des partenariats à l’international. Le projet est aujourd’hui financé par les trois industriels coordinateurs, et prévoit d’obtenir d’autres financements, notamment au niveau européen.

 

« Pour ce projet Hu-PreciMED, nous nous appuyons sur les pôles Medicen et Cap Digital, des tiers neutres de confiance, ancrés dans l’écosystème technologique national. Ils auront un rôle pivot et vont à la fois coordonner ces collaborations, mais aussi donner accès à leurs réseaux et à leur méthodologie de travail », déclare Philippe Genne, PDG d’Oncodesign et Vice-Président du collège PME de Medicen, qui s’exprime au nom des trois entreprises porteuses du projet. « L’appel à manifestation d’intérêt lancé en juillet dernier à la suite de la mission de préfiguration du « Health Data Hub » lancée par Agnès Buzyn en juin 2018, a montré que les acteurs français du secteur sont très intéressés par cette démarche. En nous regroupant, nous pourrons créer une masse critique et nous appuyer sur l’excellence scientifique française pour rayonner à l’international. »

 

A propos de Cap Digital

Créé en 2006, Cap Digital est le pôle de compétitivité de la transformation numérique et de la transition écologique. Il regroupe plus de 1 000 structures adhérentes dont 850+ PME, 70 Grandes Entreprises/ETI/EPIC, 70+ écoles/universités/laboratoires ainsi que 12 fonds d’investissement. Cap Digital œuvre à faire de la Région Île-de-France l’une des références mondiales du numérique, tant d’un point de vue industriel que stratégique. Le développement de la R&D, la croissance des entreprises, la mise en réseau de ses adhérents et leur promotion à l’international sont autant de missions pour soutenir la créativité et la compétitivité de cet important secteur industriel. Avec 2650 projets de R&D reçus depuis 2006, dont 1 350 labellisés et 750 financés, Cap Digital a soutenu plus d’1,6 milliards d’euros d’investissement en recherche et développement depuis sa création dont plus de 670M€ d’aides publiques. Sur l’année 2017, les entreprises du pôle ont levé 890M€ dont 244M€ grâce aux services Fast Track. Cap Digital organise le festival Futur.e.s, rendez-vous mondial annuel des forces vives de la création, de l’innovation et de l’économie numérique désireuses d’exposer, rencontrer, débattre, d’exprimer et de partager une vision du futur avec le grand public. Cap Digital a créé EdFab, lieu d’innovation dans les domaines de la formation, de l’éducation et de la transformation du travail. En mai 2018, les adhérents de Cap Digital, réunis en assemblée générale, ont officialisé l’intégration des activités d’Advancity, créant ainsi le premier pôle européen de la ville durable et de la transition écologique.

www.capdigital.comwww.futuresfestivals.comwww.edfab.fr

 

A propos de Medicen Paris Region

A propos de Medicen Paris Region Medicen Paris Region est un pôle de compétitivité des technologies innovantes en santé, à rayonnement national et international. Il mobilise plus de 400 entreprises, organismes académiques, hôpitaux et collectivités territoriales autour d’une même ambition : positionner l’Île-de-France en premier cluster de santé d’Europe. Son activité se concentre autour de cinq axes stratégiques : diagnostic biologique, imagerie diagnostique et interventionnelle, médecine régénératrice et biomatériaux, santé numérique ainsi que médecine translationnelle. En étroite collaboration avec les acteurs régionaux et nationaux de l’innovation en santé, la mission de Medicen Paris Region consiste à : • faire émerger, valoriser et aider au financement de projets collaboratifs labellisés en santé dans le but de les transformer en valeur économique et en emplois • accélérer le développement économique de startups et PME innovantes à l’international • renforcer l’attractivité du territoire francilien, animer et catalyser cet écosystème représentant plus de 50% des sciences de la vie en France Depuis la création du pôle en 2005, 68 produits innovants ont été commercialisés dans les domaines de l’imagerie, des dispositifs médicaux et des outils biologiques. 302 projets ont été labellisés et financés par l’Etat (Fonds unique interministériel, Projets structurants), Bpifrance, l’Agence Nationale de Recherche, le Fonds Européen de Développement Régional, les Investissements d’Avenir (exGrand Emprunt) et/ou par les collectivités territoriales, la Région Île-de-France. Cela représente un investissement total de 1,9 milliard d’euros et 533 millions d’euros d’aides publiques.

www.medicen.org

 

Contacts Presse :

Cap digital – Antoine ALLARD – antoine.allard@capdigital.com &  Aelya Noiret – a.noiret@etycom.fr – 06 52 03 13 47
Medicen Paris-Région –  jfboussard@medicen.org

 

A propos d’Oncodesign

Créée il y a plus de 20 ans par le Dr. Philippe Genne, PDG et actionnaire principal, Oncodesign est une entreprise biopharmaceutique spécialisée en médecine de précision. Fort d’une expérience unique acquise auprès de plus de 600 clients, dont les plus grandes entreprises pharmaceutiques du monde, et s’appuyant sur une plateforme technologique complète, alliant chimie médicinale, pharmacologie, bioanalyse réglementaire et imagerie médicale de pointe, Oncodesign est en mesure de prédire et d’identifier, très en amont, pour chaque molécule son utilité thérapeutique et son potentiel à devenir un médicament efficace. Appliquée aux inhibiteurs de kinases, des molécules qui représentent un marché estimé à plus de 46 milliards de dollars en 2016 et près de 25% des investissements en R&D de l’industrie pharmaceutique, la technologie d’Oncodesign a déjà permis de cibler plusieurs molécules d’intérêts à fort potentiel thérapeutique, en oncologie et hors-oncologie, et de signer des partenariats avec des groupes pharmaceutiques tels que Bristol-Myers Squibb et UCB. Basée à Dijon, au cœur du pôle universitaire et hospitalier et au sein du cluster de Paris-Saclay, Oncodesign compte 227 collaborateurs et dispose de filiales au Canada et aux États-Unis.

www.oncodesign.com

 

Oncodesign

Philippe Genne

Chairman and CEO

Tél. : +33 (0)3 80 78 82 60

investisseurs@oncodesign.com

 

NewCap

Investor & Media Relations

Mathilde Bohin / Arthur Rouillé

Tél. : +33 (0)1 44 71 98 52

oncodesign@newcap.eu

 

 

 

A propos de Servier

Servier est un laboratoire pharmaceutique international gouverné par une Fondation, et son siège se trouve en France à Suresnes. S’appuyant sur une solide implantation internationale dans 149 pays et sur un chiffre d’affaires de 4,152 milliards d’euros en 2017, Servier emploie 21 700 personnes dans le monde. Totalement indépendant, le Groupe réinvestit 25 % de son chiffre d’affaires (hors activité génériques) en Recherche et Développement et utilise tous ses bénéfices au profit de son développement. La croissance du groupe repose sur la recherche constante d’innovation dans cinq domaines d’excellence : les maladies cardiovasculaires, immuno-inflammatoires et neuropsychiatriques, les cancers et le diabète, ainsi que sur une activité dans les médicaments génériques de qualité. Servier propose également des solutions de e-santé allant au-delà du développement de médicaments. Plus d’information : www.servier.com

 

Contacts presse :

Sonia MARQUES          : media@servier.com – Tél. +33 (0)1 55 72 40 21 / + 33 (0) 7 84 28 76 13
Karine BOUSSEAU       : media@servier.com – Tél. +33 (0)1 55 72 60 37 / + 33 (0) 6 49 92 16 05

 

 

Andrew Lloyd & Associates

Juliette dos Santos / Kübra Somuncu

juliette@ala.comkubra@ala.com

Tel : +33 1 56 54 07 00

@ALA_Group