Hypertension : Servier, en partenariat avec la Société internationale d’hypertension, lance une nouvelle édition de sa campagne de sensibilisation grand public « Because I Say So » centrée sur l’observance du traitement

03/09/2020
  • Premier facteur de risque de mortalité, l’hypertension est responsable de 10 millions de décès par an dans le monde 1.

  • Plus d’un tiers des hypertendus traités ont arrêté leur traitement initial après seulement 6 mois et environ la moitié après 1 an 2.

  • Les conséquences de cette mauvaise observance sont très préjudiciables pour les hypertendus en majorant de 30 % leur risque d’événement cardiovasculaire, comme l’infarctus ou l’AVC 3.

 

Paris (France), le 3 septembre 2020 – Servier lance, en partenariat avec la Société internationale d’hypertension (ISH), une nouvelle édition de « Because I Say So », une campagne mondiale de sensibilisation grand public sur l’importance de prendre chaque jour son traitement antihypertenseur et de suivre les conseils de son médecin.

 

L’hypertension : un enjeu mondial de santé publique

Première cause de morbi-mortalité dans le monde (mort due à une maladie), responsable de près de 10 millions de décès par an, l’hypertension touche aujourd’hui près de 1,2 milliard de personnes 1.

Dite « silencieuse », car souvent asymptomatique, c’est-à-dire qu’elle ne présente aucun symptôme ni signe particulier, l’hypertension peut entraîner de graves maladies cardiovasculaires.

Du fait de cette absence de symptôme, la plupart des patients ne sont pas diagnostiqués et lorsqu’ils sont traités, plus de la moitié d’entre eux arrêtent leur traitement avant 12 mois.

L’hypertension est le principal facteur de risque d’infarctus et d’AVC. L’insuffisance cardiaque, l’artériopathie des membres inférieurs, la maladie rénale, la démence, l’hémorragie rétinienne et la déficience visuelle font partie des autres complications.

 

 

Avec environ 1,2 milliard d’hypertendus 1 dans le monde, l’hypertension est le premier facteur de risque de décès .

Plus d’1/3 des hypertendus traités arrêtent leur traitement après seulement 6 mois 2.

50 % des hypertendus arrêtent complètement leur traitement au bout de 1 an 2.

La mauvaise observance du traitement antihypertenseur majore de 30 % le risque d’événement cardiovasculaire.

 

 

Le rôle crucial de l’observance dans le traitement de l’hypertension

« L’observance du traitement » se définit comme la capacité du patient à suivre pleinement et précisément les conseils et les directives d’un médecin. Malgré son rôle crucial dans le traitement des maladies, l’importance de l’observance du traitement est souvent négligée.

La majorité des hypertendus traités arrêtent leur traitement, ou oublient de le prendre quotidiennement dans les mois qui suivent le début du traitement. Les conséquences de cette mauvaise observance sont très importantes et graves, l’absence de normalisation de la pression artérielle étant notamment responsable d’un risque accru de développer des événements cardiovasculaires tels qu’un infarctus ou un accident vasculaire cérébral. De plus, l’hospitalisation et les traitements supplémentaires qui en découlent viennent alourdir la charge économique des autorités sanitaires3.

Pour la majorité des patients, le contrôle de leur pression artérielle nécessite plusieurs médicaments. Cependant, plus le nombre de médicaments à prendre est élevé, plus le risque de mauvaise observance augmente. L’observance peut être améliorée par les associations médicamenteuses en un seul comprimé, tout en informant les patients sur la maladie et les conséquences d’un manque d’observance.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, le nombre de personnes souffrant de maladies chroniques, comme l’hypertension, ayant arrêté leur traitement a augmenté de manière significative. En Europe, près de 10 % 4 de ces patients ont arrêté leur traitement au cours des mois de pic de l’épidémie.

Lancée dans plus de 40 pays, « Because I Say So, » est une campagne de sensibilisation mondiale qui s’adresse aux patients traités pour hypertension afin de les inciter à suivre les conseils de leur médecin, à ne pas arrêter leur traitement prématurément et à le prendre tous les jours.

 

David Pédelabat-Lartigau, Directeur Marketing hypertension chez Servier, déclare : « Servier est engagé depuis 50 ans dans la lutte contre l’hypertension et nous savons qu’il reste beaucoup à faire pour améliorer le contrôle de la pression artérielle, puisque de plus en plus de personnes souffrent d’hypertension et de ses effets. Cette nouvelle campagne, réalisée en collaboration avec la Société Internationale d’Hypertension, vise à sensibiliser aux graves conséquences de la non-observance du traitement antihypertenseur, connue pour être l’une des raisons du faible taux de contrôle de la pression artérielle dans la population hypertendue. »

 

 

Un premier volet de cette campagne d’adhésion a été déployé lors de la pandémie de Covid-19. Le concept de BecauseIsayso a été adapté à la crise sanitaire et 43,5 millions de personnes ont reçu les publications et messages diffusés mondialement sur différents réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn et Twitter).

 

Lancée en 2018, la première campagne BecauseIsayso était destinée à sensibiliser le grand public sur l’importance de mesurer la pression artérielle et inciter un nombre croissant de personnes à faire vérifier leur pression artérielle. Lors de la deuxième édition en 2019, la campagne a touché plus de 150 millions de personnes dans 70 pays. Avec ce nouveau volet consacré à l’observance, BecauseIsayso illustre l’importance des campagnes de sensibilisation pour susciter l’intérêt du grand public aux questions de santé.

 

Tous les traitements antihypertenseurs doivent être pris quotidiennement. Ce n’est qu’en respectant ce principe, et en suivant les conseils des médecins, que le traitement permet de contrôler efficacement la pression artérielle à long terme, tout en protégeant les patients du risque d’événements cardiovasculaires.

 

Pour en savoir plus : www.becauseisayso.net

 

À propos de la Société internationale d’hypertension (ISH)

La Société internationale d’hypertension (ISH) se consacre à la prévention et à la prise en charge des maladies cardiovasculaires dans le monde. L’ISH compte 100 sociétés affiliées dans 95 pays. La sensibilisation étant une question clé dans la lutte contre l’hypertension l’ISH a pris l’initiative du Mois de la Mesure en Mai 5, (MMM) afin d’alerter les gens sur les problèmes liés à l’augmentation de la pression artérielle et l’importance de la faire vérifier. En 2018, et de nouveau en 2019, plus de 1,5 million d’adultes dans le monde ont fait mesurer leur pression artérielle dans le cadre du MMM. Servier s’associera de nouveau à l’ISH pour sensibiliser et motiver les personnes à risque à faire contrôler leur tension artérielle en 2021.

En savoir plus : http://ish-world.com/about/about-us.htm

 

 

Source :

1 Organisation mondiale de la Santé (OMS)

2 Chowdhury R et al. Eur Heart J. 2013;34(38):2940-2948.

3 Bohm M et al. Am Heart J. 2013;166:306-314.e7.

4 Enquête Carenity, mai 2020 (Europe et États-Unis): https://www.carenity.com/ 

5 ISH. May Measurement Month – get involved now! http://ish-world.com/news/a/May-Measurement-Month-Get-Involved-Now/.